Vers une entreprise honesty-first ?

23/06/2016 | 2 minutes de lecture

De nos jours les nouvelles voyagent à une vitesse hallucinante. En quelques secondes, la moindre erreur de communication se répand comme une traînée de poudre, plus rapidement que le Faucon Millenium traverse la galaxie. Dès lors, il devient vital pour une entreprise d’adopter une politique d’honnêteté. Et pourtant…

Cette politique d’honnêteté a ainsi deux facettes. En interne, beaucoup d’entreprises fonctionnent encore en silos fermés, alors que ses employés ont été rigoureusement sélectionnés, empêchant l’accès à l’information pour l’ensemble de l’entreprise par de stricts documents de non-divulgation. Le message envoyé aux employés exclus ? On ne vous fait pas confiance.

Un tel mode de fonctionnement est incompatible avec notre époque. En effet, votre entreprise a tout à gagner à jouer la carte de la transparence. Autoriser la circulation des informations en son sein, c’est augmenter l’engagement des employés. Vous avez décidé d’engager vos employés, faites leur cadeau de votre confiance.

If we’re struggling with trust issues, it means we made a poor hiring decision. (Remote: Office Not Required)

Le visage extérieur de l’entreprise change aussi. Là où au siècle passé, l’entreprise devait montrer un visage fort, infaillible, où aucune erreur n’était possible, la circulation accrue des informations amène à donner un visage humain à chaque entreprise.

Aucune entreprise n’est infaillible, car toute entreprise (pour le moment) est un ensemble d’êtres humains, dès lors tout le monde peut comprendre une erreur. Ce qui tuera l’entreprise par contre, c’est le fait de nier systématiquement toute erreur de sa part. Comment réussir à croire une entreprise qui ferme les yeux sur ses écueils ? Si les clients ne vous font plus confiance, il est temps de mettre la clé sous la porte.

Je reste intimement persuadé que l’entreprise du futur se doit d’être transparente et honnête dans sa communication. J’ai toujours plus de respect pour une entreprise capable de dire qu’elle a commis une erreur qu’envers une entreprise qui balaie une plainte d’un revers de main en niant tout souci. Être honnête est une marque de respect fondamentale.

Alors en période de crise, communiquez. Assumez les erreurs, montrer un visage humain c’est se mettre au niveau de vos clients. Là où votre communication se basait sur du 1 to many, les médias sociaux impliquent une discussion d’égal à égal. L’entreprise de demain sera ainsi humaine, ou ne sera pas.

Lire aussi :