Évitez l'éparpillement digital

01/09/2016 | 2 minutes de lecture

“Aimez nous sur Facebook”, Suivez nous sur Twitter, Inscrivez-vous à notre newsletter, … A l’heure où un nombre grandissant d’utilisateurs utilisent des bloqueurs de publicités (déjà plus de 5% au niveau mondial), il est étonnant de voir des sites appliquer le même genre de pratiques quand à leurs activités parallèles. Là où la publicité envahit nos écrans de façon intempestive, il devient malheureusement assez régulier de voir le contenu que l’on tente vainement de lire être repoussé par un gigantesque appel à souscrire à la newsletter du site (ce Tumblr recense ainsi plusieurs sites mettant en oeuvre ces pratiques).

Ces pratiques de plus en plus répandues font énormément de dégâts quant à l’expérience utilisateur générale du site. Au premier plan se trouve bien sûr le parcours de l’utilisateur, qui se retrouve bloqué dans sa tentative de consulter le contenu que vous avez mis autant de temps à créer. Souvent, un tel comportement forcera l’utilisateur à quitter votre site extrêmement rapidement, sans un regard en arrière. Sur mobile, l’expérience tourne au cauchemar à l’état pur, le scroll étant bloqué dans la moitié des cas dans une boucle infinie où le contenu ne cesse de se déplacer.

Mais l’impact principal affecte votre message, le but de votre site, ce que vous voulez communiquer sur votre entreprise. En effet, là où votre site internet se charge d’expliquer votre entreprise à ses visiteurs, ces messages intempestifs viennent détourner l’attention du visiteur vers des sites alternatifs. Vous perdez dès lors : des visiteurs et potentiels clients, votre capacité à convaincre, tout le langage développé par votre entreprise au profit d’une autre, … Dans le seul but d’alimenter des métriques qui au final ne vous apporteront pas grand chose (si ce n’est un joli chiffre au fond d’un rapport) : likes, followers, retweet, … Si votre nombre de followers ou de likes sur Facebook comptent plus que le nombre de personnes lisant votre site et ce que vous tentez d’y communiquer, il y a un sérieux problème.

Là où Facebook, Twitter et consorts sont de formidables outils dans la diffusion de votre message, beaucoup de sites font l’énorme erreur de vampiriser leurs visiteurs dans le seul but d’alimenter ces plateformes, créant une boucle dans votre communication où votre visiteur se retrouve pris au piège et où au final il ne lit même plus votre contenu (ce genre de messages étant assez commun dès la première visite, comme recensé sur ce site).

Alors, pour tous vos utilisateurs mais aussi pour la clarté de votre communication, évitez les égarements digitaux, et remettez la priorité sur le coeur de votre entreprise, vous avez tout à y gagner !