Aucun design ne transforme le plomb en or

19/03/2014 | 1 minute de lecture

Je vois souvent un designer appelé à la rescousse pour tenter de rattraper un projet bancal pour, en appliquant deux trois coups de pinceaux bien placés, redresser soudainement des chiffres de vente ou faire venir soudainement un torrent de visiteurs matérialisés depuis l’éther.

Hors l’essence du design n’est pas d’appliquer une “couche de peinture” sur un projet déjà formé. Le design est à l’essence d’un projet, alors que le projet est encore à l’état embryonnaire. Aucune “couche de peinture” ne viendra magiquement transformer une idée merdique en succès retentissant, aucun élément graphique n’arrivera à rattraper un produit inintéressant.

Ainsi, les projets qui me procurent le plus de plaisir à travailler sont les projets de start-up, les idées naissantes, où je peux étudier le projet, cibler ses forces et faiblesses, et tenter de palier à des imperfections. Voir le projet prendre forme, naitre et grandir peu à peu est pour moi le meilleur moyen de lui forger une identitée forte, faisant corps avec ses valeurs et ses aspirations.

C’est cette phase d’exploration, d’apprentissage et de découverte qui est à la base du design, de la création d’une identitée, de la construction d’un produit, pas le maniement des outils de la gamme Adobe, pas la capacité à réciter dans l’ordre anti-chronologique la liste des graphistes marquants du XXe siècle.

Votre designer n’est pas un alchimiste capable de transformer le plomb en or. Mais donnez lui de l’or en main et il saura vous créer les plus magnifiques parures que vos clients s’arracheront.